SAS le b.a.ba pour tout comprendre

La sas est une forme juridique de société qui a vu le jour en 1999.

Son but affirmé: simplifier la vie des créateurs d’entreprises.

En effet, la sas permet à son créateur un peu plus de liberté et surtout plus d'avantages qu’une sarl classique.

Info sas, on vous dit tout ?

Info Sas

Une sas, peut se monter à plusieurs ou seul. Si vous êtes seul, c’est donc une sasu que vous décidez d’ouvrir. Ce statut, sans doute l’un des plus répandus en France actuellement voit son succès à plusieurs dispositions. La sas permet de limiter la responsabilité des ces créateurs.

Ils sont engagés à hauteur de leurs apports au capital. Ce qui évite de devoir rembourser les créances sur ses biens propres. À la différence des sarl, les sas ne sont pas régis entièrement par la loi et les textes officiels.

Non ce sont les statuts propres à chaque sas qui définissent son mode de fonctionnement. C’est donc à vous, futurs partenaires de sas, que revient la lourde tache de bien travailler sur vos statuts. Vous pouvez bien entendu les faire rédiger par un notaire ou un avocat.

Sachez que même un expert comptable est apte à rédiger des statuts et vous donner toutes les info sas. La sas peut avoir un capital variable.

À la différence d’une sarl où chaque apport au capital doit être codifié, notifié, inscrits dans les statuts (avec un cout évidemment). Vous pouvez faire rentrer et sortir très facilement des partenaires.

Sas, un statut intéressant

Sas

La souplesse de la sas en fait l’un des statuts phares actuellement.

Particulièrement pour le statut de son dirigeant plus avantageux depuis les changements fiscaux sur les gérants de sarl. Le président de sas a obligatoirement le statut de salarié. Il ne se verse plus de dividendes, mais un salaire. Quels avantages cela lui confère t’il ?

Alors, en cas de fermeture de la sas, cela ne lui permet toujours pas de prétendre aux indemnités de chômage, mais cela lui permet de ne plus être au rsi.

Quiconque à une société comprendra très vite l’avantage à faire parti de nouveau du système classique de la sécurité sociale. Par contre sa cotisation au régime de retraite augmentera d’au mois 20 %. Alors c’est certes cher payé par une retraite que l’on sait d’avance hypothétique, mais les économies faites rapport au rsi devrait faire taire les grincheux Si vous êtes convaincu par ce statut, mais que vous avez déjà créé votre société.

Pas de panique vous pouvez basculer en sas. Il vous faudra organiser une assemblée extraordinaire avec vos partenaires, définir ensemble les avantages à changer de statut. Dans les huit jours suivants cette assemblée (pour preuve le procès-verbal de cette même assemblée) rédiger un avis de transformation qui doit paraître dans un journal d’annonces légales habilité.

Et enfin, envoyer le dossier de transformation auprès du CFE de votre ville ou directement au Greffe du tribunal de commerce. Votre expert comptable moyennant un cout se chargera de toutes ces formalités.